Engager la transition écologique en valorisant la culture des milieux populaires

Dans notre pays, les milieux populaires sont de faibles pollueurs, et de façon injuste ils subissent, plus largement que le reste de la population, les conséquences de la dégradation de l’environnement. Fairéco a pour but de valoriser les savoir-faire et accélérer la transition énergétique

Mélanie Tuffreau et Cédric Le FurFondateurs de fairéco

Pourquoi fairéco ?

Faire & Co pour faire ensemble

Fair éco pour une écologie et une économie plus justes

Faire écho pour changer d’échelle et dupliquer les impacts sociaux et environnementaux

Travailler pour et avec les foyers modestes

Parce qu’il y a urgence à freiner l’emballement du climat et la destruction des écosystèmes, il est nécessaire de questionner nos modes de vie en profondeur.

Le projet est né d’un constat : les milieux les plus modestes sont les moins polluants, et pourtant, ce sont les premiers impactés par la crise écologique. Ils ont, sur leurs lieux de vie, moins accès à des solutions écologiques alors qu’ils présentent le désir fort d’agir pour la planète et pour leur santé.

C’est le parti pris de fairéco : travailler pour et avec les foyers modestes, poser un regard juste sur ceux qui sont les plus vertueux en matière d’environnement.

Agir par territoire

Fairéco agit par territoire (milieux urbains fragilisés, milieux ruraux…) en concentrant son action pour être plus efficace et travailler en synergie avec les structures en place dès qu’elle le peut. L’association accompagne les habitants pour les aider à consommer autrement et à réduire leurs déchets durablement.

Les bénéfices sont multiples : l’environnement, la santé, le porte-monnaie. Plus largement encore, la transition est utilisée comme levier de lien social, de réappropriation du pouvoir d’agir et d’émancipation.

Les objectifs de fairéco

Depuis 2020, l’association cherche à :

  • Valoriser les savoir-faire et bonnes pratiques
  • Faire adopter de nouvelles habitudes écologiques et susciter l’envie d’en essayer d’autres
  • Créer des effets démultiplicateurs
  • Trouver les meilleures méthodes pour lever les freins du changement

Pour y parvenir, fairéco :

  • Concentre géographiquement ses actions sur un territoire, un quartier ou une entreprise
  • Intervient en proximité avec les acteurs locaux et se repose sur leur expertise pour soutenir les changements individuels
  •  S’adapte au niveau d’avancement de chacun en matière d’écologie, et suggère des pratiques que chaque participant pourra adopter de manière pérenne
  • Guide les bénéficiaires sur plusieurs mois en alternant temps collectifs et individuels

Nos valeurs

Collectif,

territoire

  • Action concentrée sur un territoire restreint
  • Complémentarité avec les actions ou acteurs déjà présents
  • Intervention dans la durée

Bienveillance, humilité, inclusion

  • Adaptation à tous les publics
  • Valorisation de l’échange de savoir-faire

Faire, s’adapter, apprendre

  • Expérimenter, se tromper, corriger pour intégrer les pratiques
  • Se laisser le temps de changer ses habitudes

Gouvernance partagée

  • Travail en mode coopératif
  • Implication des adhérents et des partenaires dans l’évolution du projet

Notre équipe

Ils sont le cœur de fairéco

Cofondatrice et directrice

Mélanie Tuffreau

À l’origine de fairéco avec Cédric, Mélanie s’est formée à l'environnement, avant de rejoindre un grand groupe dans lequel elle a travaillé 18 ans. En 2019, elle reprend des études en économie sociale pour mettre à profit ses compétences dans des projets porteurs de sens. C’est à ce moment qu’elle décide d’agir et co-fonde l'association fairéco pour “faire sa part” dans la transition écologique et sociale.
"Fairéco représente pour moi un lieu d'engagement profond. Je ne veux plus attendre que les solutions viennent d'ailleurs. Je veux les mettre en œuvre maintenant, les éprouver et participer à la construction d’un monde meilleur”, explique-t-elle.
Amatrice de scène, Mélanie n’est pas avare en mimiques et grimaces qui font mouche au sein de l'équipe !
Cofondateur

Cédric Le Fur

Ingénieur de l'École des Mines d'Albi, Cédric a travaillé pendant 18 ans dans la maintenance et les travaux multitechniques (tertiaire et industriel) chez SPIE, Tisseo Voyageurs et pour des grands comptes comme Airbus ou la SNCF. Sensible aux questions environnementales et sociales, il co-fonde avec Mélanie l'association fairéco en 2020 afin de valoriser le potentiel écologique des milieux populaires, d'agir concrètement pour l'environnement et la santé, et d'augmenter le pouvoir d'agir collectif des individus.
"Fairéco est pour moi l'occasion de me sentir plus proche des gens, la diversité étant une vraie source d’enrichissement. Véritable laboratoire du changement, fairéco provoque également le mien !”, soutient Cédric.
Bavard et sociable, il n’a pas son pareil pour mobiliser les gens.
Chargée de mission

Francesca Foti

Francesca est tout fraîchement diplômée d'un master en Sciences Sociales Appliquées à l'Alimentation, pendant lequel elle s'est notamment consacrée à la thématique du gaspillage alimentaire. Son diplôme en poche, elle rejoint l'équipe de fairéco en tant que chargée de mission.
"Cette première expérience professionnelle me conforte dans l'idée que l'on peut trouver un métier riche de sens. Avec fairéco, j'apprends tous les jours de nouvelles choses et j'ai le sentiment de faire partie d'un tout qui me dépasse”, témoigne-t-elle.
Grande gourmande et italienne d’origine, elle n’hésite pas à manger de la pizza au petit déjeuner. Ses collègues en sont témoins !
Volontaire en service civique

Damien Bracoud

Aimant le contact avec les personnes, Damien a rejoint le monde du Tourisme en 2017 en obtenant un BTS Tourisme. En 2019, il a réalisé un volontariat à l'étranger, avant d’être confiné. Un moment clé qui lui a permis de réfléchir à son avenir.
“J'ai rejoint fairéco en octobre 2021 en tant que volontaire en service civique. La protection de l'environnement et la transition écologique sont des thèmes qui font écho en moi, et avec cette expérience, ils prennent de plus en plus de place dans mes réflexions”, explique Damien.
Damien n’est pas matinal, mais il trouve la motivation de se tirer du lit chaque matin pour rejoindre l’équipe de fairéco. C’est dire si l'ambiance est vraiment excellente !
Volontaire en service civique

Aurélie Guillaumon

Étudiante en première année de psychologie, Aurélie rêve de devenir psychologue criminelle. En service civique chez faireco, elle complète sa semaine de cours en agissant pour l’écologie, ça lui tient à cœur !
“Mon intégration au sein de l’équipe fairéco m’a permis de découvrir un monde bien au-delà de mes attentes”. Sarcastique, la répartie d’Aurélie déclenche souvent les fous rires au sein de l’équipe.
Chargée de communication

Léa De Mira Godinho

Ils ont participé

Rayan Dib

Développeur informatique

Erica Millet

Professeur particulier

Ils nous ont aidé

Année 2021
Université Toulouse Jean Jaurès / Master 1 Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF), Parcours Ingénierie de la Formation

Création de Ressources Numériques – productions numériques dans le cadre d’un projet tutoré
Ioana Acu, Emilie Bazzo, Audrey Lecompte et Laurine Boccage

Année 2020
Sciences-Po Toulouse / Master Risques, science, environnement et santé

Projet tutoré dans le cadre de l’atelier « gestion de projets »
Agathe Dublanchet et Gabriel Pélisson

Année 2020
Sciences-Po Toulouse / Master Risques, science, environnement et santé

Projet tutoré dans le cadre de l’atelier « gestion de projets »
Sara Aubisse, Clément Botta, Candice Menant, Marie Salaberry, Emmanuelle Tosini

Nous trouver